Skip to content →

Mer de Tino Caspanello

« …Comme on ressent la musique avec le coeur et l’estomac, les émotions précèdent les mots ; elles ont le pouvoir de faire vibrer l’âme, comme les mots… »
– T. Caspanello

Note d’intention

Un homme, une femme, la mer . Une langue, comme décharnée, qui ne permet pas d’exprimer toutes les profondeurs d’un ressenti, une langue faite des nécessités quotidiennes, qui n’a que le présent, un présent dilué sur la ligne qui sépare terre et mer. « Mer » est une partition musicale, un duo rythmé par la lenteur et le calme de la mer la nuit. Lui est assis au bord de l’eau. Elle, au lieu de rentrer à la maison, se met à parler, alors qu’ils ne le font presque jamais. C’est alors qu’ils se surprennent à dire ce qu’ils ne se sont jamais dit et à dénouer des nœuds qu’aucune langue ne pourra jamais dénouer.

Leur histoire n’arrive pas à travers les mots, mais principalement à travers une série de sensations émotives comme on ressent la musique, avec le cœur, l’estomac. Les émotions précèdent les mots, et elles ont le pouvoir de faire vibrer l’âme, comme les notes.

Les voix vibrent et tendent le filet invisible d’un sortilège amoureux .

 

L’auteur sicilien, Tino Caspanello, utilise les mots comme des notes de musique. Sa partition raconte deux êtres qui ne savent exprimer leur amour.
Comme le ressac de la mer, leurs mots se fracassent contre des silences.

Dans Mari, j’ai pris comme exemple la forme de la sonate : exposition du thème, développement, conclusion. Trois voix en contrepoint, l’homme, la femme et la mer, finissent par créer une sorte de partition musicale.

Je crois que faire émerger les possibilités expressives d’une langue réduite à sa substantifique moelle, constitue un beau défi, celui de faire passer une réflexion profonde à travers un son décharné, appauvri.


Télécharger le dossier artistique


 


mer
DISTRIBUTION

Texte : Tino CASPANELLO, traduit du sicilien par Bruno LA BRASCO
Mise en scène : Catherine TOUSSAINT
Avec : Véronique MANGENOT et François CANÇELLI
Scénographie : Marguerite ROUSSEAU
Lumière : Daniel LINARD
Musique : Uriel BARTHÉLÉMI
Costumes : Gingolph GATEAU
Vidéo : Élise Boual


Avec le soutien du Conseil Régional Champagne-Ardenne , l’ O.R.C.C.A, la ville de Troyes et le département de l’Aube.

Publié dans archives spectacles